Achatappartement-bordeaux.com » Achat appartement » Comment défiscaliser ses revenus locatifs ?

Comment défiscaliser ses revenus locatifs ?

Les Français ont succombé depuis quelques années à tous les dispositifs de défiscalisation. Il faut noter qu’ils investissent massivement dans l’immobilier notamment pour obtenir des réductions au niveau des impôts. Les revenus locatifs peuvent donc être défiscalisés grâce à plusieurs méthodes. Ce secteur est assez complexe à comprendre surtout si vous n’avez pas de connaissances précises, il faut alors se renseigner le plus possible auprès d’un expert en immobilier.

Il est possible de créer un déficit

Lorsque vous souhaitez jouir d’un déficit foncier, il est nécessaire d’acheter un immeuble, mais celui-ci doit bénéficier d’importantes rénovations. C’est la seule condition pour que ce dispositif soit validé. Vous pouvez ensuite proposer le logement à la location, mais uniquement pour un usage d’habitation.

  • Il faut noter que les travaux de rénovation engendrent des dépenses importantes, mais elles sont considérées comme une charge.
  • Vous pouvez donc les imputer des revenus fonciers.
  • Le solde peut être reporté sur 10 ans pour les revenus fonciers, il est donc possible d’imputer jusqu’à 10 700 euros pour les revenus globaux.

Si les démarches ne comblent pas réellement vos attentes, vous pouvez opter pour une SCPI dédiée au déficit foncier. Cela vous permet de supprimer toutes les contraintes engendrées par une gestion immobilière.

Il est aussi possible de créer une charge

Pour défiscaliser les revenus fonciers, vous pouvez choisir le démembrement de propriété. Plusieurs conditions sont à suivre :

  • Un bien en nue-propriété doit être acquis dans un immeuble qui possède un usufruit temporaire.
  • Votre bien doit être décoté entre 30 et 50 %.
  • Aucun revenu ne doit être généré pendant la période d’usufruit, le délai se situe entre 15 et 20 ans.

Pour créer une charge, il est nécessaire d’emprunter de l’argent puisque cette transaction engendre des intérêts. Une autre condition doit être satisfaite pour que votre dossier soit validé si vous souhaitez défiscaliser vos revenus locatifs avec cette création d’une charge. En effet, l’usufruitier doit être imposé au régime de l’impôt sur le revenu. Cela se traduit par une suppression de tous les bénéfices fonciers.

Il est sans doute nécessaire de se rapprocher d’un professionnel puisque la défiscalisation n’est pas très simple à comprendre. Vous avez plusieurs dispositifs comme la loi Pinel, Malraux, plusieurs statuts (LMP et LMNP)… Il faut être familiarisé avec tous les domaines pour identifier la meilleure solution. Toutefois, ce secteur s’est démocratisé puisque les solutions d’épargne ne sont plus aussi importantes. Les pourcentages ont fondu au fil des mois, la rentabilité n’étant plus attractive, les contribuables ont décidé de se tourner vers l’immobilier qui présente de réels atouts.

  • Vous bénéficiez de revenus mensuels complémentaires grâce aux loyers.
  • Vous constituez un patrimoine qu’il sera possible de transmettre aux générations futures.
  • Avec les loyers, il est possible d’agrémenter votre quotidien et même de gagner du pouvoir d’achat.
  • Grâce à ces revenus, vous obtenez plus facilement un emprunt puisque la banque est remboursée avec les loyers.

Généralement, lorsque vous proposez un investissement locatif à votre banque, elle accepte plus facilement votre dossier. Elle est ainsi certaine que les mensualités seront honorées.

Pour allez plus loin